Le Syndicat de la Métallurgie d’Alsace et des Vosges CFE-CGC, troisième Syndicat de la Fédération Nationale de la Métallurgie par son nombre d’adhérents, a tenu son assemblée générale ordinaire le 17 mars dernier à St HIPPOLYTE en présence de Jean-Yves HEMERY, Secrétaire général de la Métallurgie CFE-CGC.

A cette occasion, pas moins de 150 Délégués Syndicaux, porteurs de mandats et adhérents, se sont regroupés autour du Bureau Syndical pour mettre en place une nouvelle équipe et prendre connaissance du bilan des quatre dernières années.

 

Martial PETITJEAN a rappelé à l’issue de sa réélection, que les actions mises en place sur les 4 dernières années

dans le cadre du management du Syndicat portent leurs fruits.

Les efforts de l’Union Régionale CFE-CGC pour organiser les formations d’un très bon niveau au plus près des militants CFE-CGC et un atout réel pour toutes les personnes qui partage nos valeurs.

 

Concernant la situation économique de la Région Martial PETITJEAN avait annoncé lors de sa première élection que la sortie de crise serait longue et douloureuse. Les mutations ont été mises en place des solutions ont été trouvées par la voie d’accords. Pas sans mal, il s’en faut. Malheureusement, certaines entreprises n’ont pas survécu. Il confirme aujourd’hui que le bout du tunnel est à notre porte. La majorité des entreprises de la Métallurgie se portent mieux et même si ce secteur d’activité commence à réembaucher notamment des Techniciens, Agents de Maitrise ou des Cadre, l’automatisation et la robotisation remplaceront demain la main d’œuvre non qualifiée pour gagner en compétitivité et par conséquent de nouveaux marchés. Une poursuite de la baisse des effectifs de la Métallurgie dans les années à venir est donc malheureusement à redouter.

Mais rien n’est irrémédiable à condition de vouloir sortir des difficultés par le haut !

C’est le pari que font la CFE-CGC et son Président de la Métallurgie d’Alsace et des Vosges, entouré de sa nouvelle équipe dont Daniel PORTANT, nouveau Secrétaire Général et Bernard FELZINGER, reconduit pour la 3ème fois dans sa fonction de Trésorier.

Concernant l’évolution du dispositif conventionnel de la Métallurgie les négociations sont âpres entre les organisations Syndicales et

l’UIMM. La CFE-CGC, persuadée que le dispositif conventionnel de la Métallurgie doit évoluer pour mieux répondre aux besoins du XXIème

siècle, travaille au quotidien avec ses juristes pour trouver un accord responsable afin de répondre aussi aux intérêts de l’Encadrement. Le monde change, nous ne devons pas nous sclérosés.

 

Notre chemin est tracé, nous devons maintenant poursuivre le développement du Syndicat pour pérenniser notre avenir, trouver de nouveaux adhérents qui deviendront des militants et qui un jour prendront nos places.

 

C’est tout ce qui peut être souhaité au Syndicat de la Métallurgie d’Alsace et des Vosges.