Haut-Rhin

Comme chaque année, le syndicat de la Métallurgie d’Alsace et des Vosges CFE-CGC a négocié les minima salariaux dans les 3 départements que couvrent ses statuts.

Dans les département du Haut-Rhin et du Bas-Rhin, l’UIMM après d’âpres négociations a fini par proposer une augmentation d’environ 1,1 % des minima salariaux. Le résultat correspondant au minimum des attentes du syndicat, les deux accords ont été signés. Ils devront s’appliquer auprès de toutes les entreprises de la Métallurgie à compter de la parution de l’arrêté d’extension. Ils s’appliquent à partir du 1er juillet 2017 à toutes les entreprises adhérentes à l’UIMM des deux départements.

Pour ce qui est des Vosges, la proposition de l’UIMM a été très décevante et ce malgré  une proposition d’accord non signée l’année dernière. En effet les représentants de l’UIMM sont restés sur leur proposition de nivellement des salaires les plus hauts afin de favoriser les plus bas. Cela fait des années qu’une grande partie des populations Techniciens et Agents de Maitrise des Vosges se retrouvent défavorisées. La CFE-CGC insiste sur le fait que si l’UIMM tient à trouver et à garder les Techniciens et Agents de Maitrise dont elle a besoin dans les entreprises de la Métallurgie,  elle doit mieux les considérer. Sinon ils iront voir ailleurs. La CFE-CGC a décidé de ne pas cautionner ce choix et a pris ses responsabilités en n’apposant pas sa signature.

 

La CFE-CGC a signé ce vendredi 20 janvier l’accord sur les salaires minimaux garantis des ingénieurs et cadres de la Métallurgie : +0.8% pour 2017

Lors d’une ultime séance de négociation, où la quasi-totalité des organisations syndicales se sont accordées avec les propositions de la CFE-CGC, la fédération de la Métallurgie a signé l’accord de revalorisation des salaires minimaux des ingénieurs et cadres.

Ce dernier prévoit une augmentation de 0,8% des rémunérations sur l’ensemble de la grille. Il est assorti d’une clause «de revoyure», de nature à pallier tout dérapage éventuel de l’inflation.

Forte de son poids dans la branche, près de 48 % sur la convention collective nationale des ingénieurs et cadres, la CFE-CGC prend ses responsabilités pour l’intérêt supérieur des salariés de la Métallurgie.

Voici quelques Tracts et documents vous permettant de mieux connaitre et découvrir la CFE-CGC :

plaquette cfecgc

10 bonnes raisonspourquoi se syndiquer a la cfe cgccfecgc un reseau

Retrouvez également plus d'informations sur le site officiel de la CFE-CGC

Nom *
Entrer votre nom.

Prénom
Entrée non valide

E-mail *
Entrer une adresse e-mail valide.

Votre ou vos idées *
Entrer votre ou vos idées.

Code anti-spam *
Code anti-spam ActualisationTaper le code anti-spam à nouveau.

En cours...