Si certains salariés bénéficient de couvertures santé dans le cadre de leur entreprise, il en reste encore une grande partie qui ne profite d'aucun avantage.

Pour eux, salaries de TPE-PME, retraités, salariés non satisfaits de leur couverture d'entreprise..., la CFE-CGC propose le « + santé » , une mutuelle santé composée sur mesure par le groupe Vauban Humanis. Un choix parmi quatre formules de couverture, en fonction des besoins...

La CFE-CGC vous recommande de comparer les tarifs et les prestations qui y sont rattachés.

Retrouvez les grilles tarifaires et les conditions sur notre site :

>> www.cfecgc.org/services

Vous souhaitez adhérer à la CFE-CGC ?

Form adhesion 2018

Téléchargez et retournez nous le bulletin d'adhésion ci contre pdf icon

Pour accéder à  l'espace membre de CFECGC-SMAV.org, contactez votre Délégué Syndical CFE-CGC le plus proche.

La CFE-CGC, est le premier syndicat français de l'Encadrement, dont elle défend les intérêts tant dans l'entreprise que dans la société. Au sens de la CFE-CGC, le personnel d'Encadrement que nous représentons est constitué des Techniciens, Agent de Maîtrise, Ingénieurs, cadres et Assimilés.

La CFE-CGC a pris l'initiative de prendre une dimension européenne et de créer la Confédération Européenne des Cadres (CEC), qui regroupe aujourd'hui plus d'un million d'adhérents de la communauté.

En France, sa représentativité a été confirmée lors de la dernière mesure réalisée fin 2012 en se positionnant 4ème tout collège confondu.

La Métallurgie CFE-CGC se positionnant en 1ere position sur la Convention Collective Nationale de la Métallurgie des cadres.

Status et Informations légales

Les statuts du SMAV, en date du 19 juin 2012

Les comptes du SMAV de l'exercice 2012

Les comptes du SMAV de l'exercice 2013

Les comptes du SMAV de l'exercice 2014

Les comptes du SMAV de l'exercice 2015

Les comptes du SMAV de l'exercice 2016

Les comptes du SMAV de l'exercice 2017

Oeuvrer pour réconcilier l'entreprise et ses salariés au-delà de leur défense et de leur représentation.

La CFE-CGC est un syndicat indépendant, tant vis à vis des partis politique que des employeurs et des organisations patronales. Elle est la seule à défendre les intérets d'une catégorie professionnelle spécifique, l'Encadrement.

A la contestation systématique, la CFE-CGC préfère le dialogue constructif qui permet l'élaboration d'accords au profit de l'ensemble des salariés.

Par sa présence dans toutes les instances représentatives du personnel, la CFE-CGC assure la prise en compte des revendications, la garantie de bonnes conditions de travail, d'égalité et de mixité professionnelle...

Notre action n'est pas limitée à l'enceinte de l'entreprise...

La CFE-CGC poursuit ainsi sa mission de représentation et de défense de l'Encadrement dans toutes les instances paritaires (Emploi, Juridiques, Formation, Enseignement, Retraite, Logement, Santé, Organismes sociaux...).

Elle représente par ailleurs la "société civile" dans les instances de décisions territoriales et nationales.

Tout ceci, fait de la CFE-CGC l'acteur incontournable d'une médiation permanente entre intérêts catégoriels et intérêts généraux.

Nos propositions :

Mieux anticiper les mutations prévisibles :

  • Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences
  • Attractivité du secteur auprés des jeunes,
  • Gestion du départ des plus âgés,
  • Égalité professionnelle et conciliation du temps de vie.
  • Anticiper les mutations industrielles.

Rendre les salariés acteurs du changement.

Maintenir ou accroître la motivation des salariés.

Promouvoir une politique ambitieuse en matière de Recherche et Développement et toutes actions permettant de favoriser l'innovation.

Promouvoir toutes mesures privilégiant le maintien des emplois industriels, l'investissement et
le développement économique dans les territoires.

Nos ambitions :

La CFE-CGC a la volonté de relever les nouveaux défis en faisant preuve :

  • D'HUMANISME : parce que nous croyons à une société portée par les idées des femmes et des hommes
  • DE RESPONSABILITÉ : la suprématie de notre volonté doit être supérieure à nos contraintes,
  • DE LIBERTÉ : ne pas subir comme une fatalité l'environnement économique, mais au contraire être le moteur de son changement,
  • D'ÉGALITÉ : l'accès à tous les niveaux de hiérarchie doit être ouvert à toutes et à tous selon ses capacités et son expérience,
  • D'ÉTHIQUE : le profit ne peut pas être le seul moteur d'une société. Nous privilégions une éthique d'entreprise faite de transparence, de respect de l'environnement social et ce,
    dans le cadre d'une démarche de développement durable.

Mais aussi :

  • En faisant preuve de PUGNACITÉ afin d'agir pour le plein emploi et la régularisation des marchés,
  • En s'impliquant pour défendre nos CONVICTIONS et une plus juste hiérarchie des fonctions et des salaires

Le tout avec PRAGMATISME et INDÉPENDANCE.

Un syndicat pour quoi faire ?

Avez-vous idée de ce que serait votre statut social hors la présence du syndicalisme ? Vous êtes-vous posé la question de savoir qui a mis en place les systèmes de retraites cadres et non-cadres ? L'Association pour l'emploi des cadres (APEC) ? Le régime d'assurance-chômage (UNEDIC-ASSEDIC) ? Qui a obtenu l'abattement de 20 % de l'impôt sur les revenus ? Ce sont les partenaires sociaux.

D'un côté, le patronat, de l'autre, les cinq organisations syndicales (CFE-CGC, CFDT, CGT-FO, CFTC et CGT) aptes à représenter et à défendre les salariés. Le syndicalisme, c'est également les conventions collectives, les accords dans les entreprises, la Sécurité sociale, les prud'hommes... Le progrès s'accélère de manière prodigieuse. Tout bouge, tout change, très vite. En accélérant les mutations industrielles, le progrès scientifique et technologique bouleverse notre civilisation. Face à ce constat, les responsables de la CFE-CGC se sont fixés comme objectif d'impulser un nouvel élan au syndicalisme d'encadrement pour relever les nouveaux défis. La CFE-CGC développe ses propositions pour :

  • défendre la place, les intérêts et l'avenir des salariés qui partagent nos principes et nos valeurs;
  • dégager une nouvelle identité et promouvoir une nouvelle capacité d'expression collective pour l'encadrement;
  • participer comme interlocuteur incontournable à l'élaboration des solutions qui permettront d'adapter la France aux inévitables mutations qui l'attendent encore;
  • jeter les bases d'un nouveau contrat social qui s'impose dans notre pays;
  • être une force d'équilibre indispensable dans toute démocratie face à tous les pouvoirs.

Un syndicalisme propre à l'encadrement

Le pluralisme des catégories de salariés est un gage du refus de l'uniformisation des hommes, des femmes et des valeurs dans l'entreprise.

Ce pluralisme syndical est en conséquence le garant de votre liberté de choix.

Engagement pour la liberté, refus de l'uniformisation voilà pourquoi un syndicalisme propre à l'encadrement.

Répondant d'ailleurs au voeu de l'encadrement, la Confédération Française de l'Encadrement CGC n'a aucune attache avec des formations à tendance politique, confessionnelle ou raciale. Elle est indépendante et se veut de nature strictement syndicale. Elle n'est et ne sera jamais assujettie à un parti politique.

La Confédération a pour objectif la défense des intérêts matériels et moraux de l'encadrement mais aussi de promouvoir ses aspirations. Bien loin de s'en tenir à des préoccupations catégorielles, la CFE-CGC se veut au service de l'intérêt général. Spécifique, mais solidaire...